Le 30 janvier dernier, la proposition de loi, concernant la reconnaissance des titres de psychologue clinicien et de psychothérapeute, a été approuvée à la Chambre à la quasi unanimité sauf 2 abstentions.

Cette proposition doit encore passer au Sénat avant sa reconnaissance définitive. Ensuite, le temps sera à la constitution du Conseil Supérieur dont les travaux seront importants car ses membres devront définir les conditions d’agrément pour les psychothérapeutes, pour les associations formatives et les critères des mesures transitoires.

Cette loi était nécessaire pour faire reconnaître et protéger notre profession. Le texte final apparaît comme un compromis réussi au regard de la situation au niveau européen.

Reste à être vigilant pour la suite et à être actifs au sein du Conseil fédéral de la psychothérapie dont les membres (issus pour partie des fédérations et associations représentant les principaux courants psychothérapeutiques et les acteurs de terrain) devraient être nommés dans les semaines qui viennent.

Lire l'article de Benoit Dumont, directeur de Mieux-être.org


Texte complet de la loi en PDF

Les articles concernant la psychothérapie sont détaillés à partir de l’article 30.

Extraits colligés par Michel Delbrouck